Danse forumTéâtre forum et danse forumPrésentation DF pour le festival PBTM - 10/09

Présentation de la DF pour le festival PBTM - 4 novembre 2009

Le temps était venu pour nous, m’a-t-il semblé, de présenter la danse forum en la situant relativement au théâtre forum, à travers quelques points et tendances qui s’en dégagent. Je précise et complète ici ma présentation d’alors, tout en lui laissant son abord schématique et caricatural, car simplifié. L’objet de cet écrit étant de tracer quelques grandes lignes de la danse forum telle qu’elle nous apparaît aujourd’hui.

Le contexte
Le TF est né il y a plus de trente ans, d’un pays en guerre et sous dictature.
La DF est née il y a quatre ans et a vu le jour lors de la première édition du PBTM en 2005, dans la région de Forcalquier, dans un pays qui n’a pas connu la guerre depuis plus d’un demi-siècle.

L’outil
Le TF est un des outils principaux du TdO.
On pourrait imaginer un jour du « Théâtre forum dansé », qui donnerait naissance à une « Danse de l’Opprimé », sous l’impulsion de tels ou tels collectifs, associations, ONG etc.

Mais la danse forum, telle qu’elle se dessine pour nous aujourd’hui, est plus un outil pour mettre la vie au cœur de la danse (et de l’art en général), et la danse au cœur de la vie.

L’esthétique
Redonner à l’esthétique sa place au sein du TdO a été la préoccupation majeure d’Augusto Boal ces dernières années, qu'il a consigné dans "The Aesthetics of the Opressed". Jordi Forcadas va dans le même sens en questionnant l’esthétique du théâtre classique, mettant les outils du théâtre brechtien à disposition du TF.

La DF développe son esthétique en questionnant la danse. Qu’est-ce la danse ? Quand commence-t-elle ? On dit d’un oiseau qu’il danse dans le ciel. On ne dit pas qu’il « fait de la danse ». Toute personne ne fait pas de la danse, mais toute personne danse, et par là même « devient danseur en dansant », pour paraphraser Boal.

L’esthétique de la DF redonne place à l’involontaire, au fortuit et à la sensation.
L’involontaire est aussi méconnu aujourd’hui que l’était l’inconscient avant Freud. Nos recherches sur l’involontaire pointent son effet structurant, pour le corps et la danse.
Le fortuit, c’est l’ouverture donnée au hasard, sans lequel l’esprit s’endort sur lui-même dans ses habitudes.

Quant à la sensation, elle n’est pas une chose « pure » qui nous viendrait du ciel, indemne de nos ressentis et de notre imagination, ou de notre culture. Elle nous incarne à chaque instant, nous donnant une porte d’accès au spontané et au créatif.

On pourrait dire de l’esthétique telle que nous l’approchons tourne autour de la puissance de l’art, dans la même veine que la « puissance d’agir » chère à Spinoza.

La technique
Le TF a repris et élaboré de nombreuses techniques théâtrales, jeux et exercices évolutifs, transmis de génération en génération.

Pour la DF, nous parlons plus « d’infra-technique », une technique invisible au premier abord, et qui donne à voir ce qui ne se voit pas d’habitude. Elle ne peut guère s’imiter, car elle demande de l’introspection et un rapport singulier aux sensations pour le danseur, mais elle peut se développer par auto-apprentissage coopératif. Chacun apprend de lui-même et en témoigne aux autres par des retours réflexifs. Ces retours font écho, confirment ou infirment ses propres trouvailles. L’auto-apprentissage coopératif va de pair avec un esprit critique non jugeant.

Les règles
Celles du TF sont maintenant bien établies, avec des variantes internes possibles, mais qui font que l’on reconnaît le TF de n’importe quelle autre forme de théâtre.

Les règles de la DF sont encore en cours d’élaboration, avec tâtonnements, retours en arrière, bonds en avant. Mais dès le début, la spécificité de la danse s’est imposée à la DF : si la danse commence là où la parole finit, c’est que la danse inclut la possibilité de l’abstraction et de la sensation comme vecteurs d’émotions et de réflexions.

La politique
Le TF et de TdO sont originellement essentiellement politiques, dans le sens militant, et cherchent à réconcilier art et politique/micro-politique.

En DF, ce n’est pas le côté militant de la politique qui nous a mobilisé. Il s’agit plus d’une micro-politique de la danse, du quotidien.

La danse spectaculaire est réservée en grande partie à des corps minces et souples, vifs et capables de mémorisation. Se réapproprier la danse, c’est voir et défaire les inhibitions, les jeux de pouvoir, la tyrannie du beau, etc. C’est reconsidérer le beau, déconditionner le jugement, se déformater, comme le propose par ailleurs le TF.

Le devenir
Le TF évolue avec ses praticiens, théoriciens et pratiquants, autour d’une ossature qui s’est élaborée longuement.

Le devenir de la DF ressemble plus à une vision pour l’instant, une vision de son potentiel à travers l’éducation critique du regard esthétique dans ce qu’il a de plus vital et nourricier pour l’être.

Andréine Bel


Modif. March 02, 2011, at 12:49 PM
Bookmark and Share

Groupes de pages

Dans ce groupe

Toutes les pages...\\Voir les modifications

Configuration

Logiciel PmWiki

éditer ce menu\\

Blix theme adapted by David Gilbert, powered by PmWiki