Danse forumComptes-rendus des ateliersLambescLa bascule - 6 janvier 2007

La bascule - 6 janvier 2007

Nous étions cinq en ce début d'année.

S'en tenir à la sensation, choisie pour être la primordiale de l'instant, ou cheminer vers d'autres sensations qui s'enchaînent, est la question que nous nous sommes posés pendant la mise en route.

Rester avec la sensation cernée au départ a l'avantage de permettre à l'habitude d'être dépassée. Par exemple, pour ma sensation de bascule, je me suis appuyée au mur, retrouvant facilement l'illusion que j'adore, du sol qui devient le mur et du mur qui devient le sol. Mais je me suis assez vite ennuyée, puis immobilisée. Je suis revenue plusieurs fois vers la sensation de bascule, cherchant où elle se situait dans mon corps et comment elle pouvait s'exprimer.

De la pression perpendiculaire au mur, je suis passée à la pression de biais, me laissant glisser à l'extrême ralenti le long de sa surface, jusqu'au point de tomber. Et « cela » eu lieu : la sensation continue de bascule, ce point où l'équilibre est sans cesse renouvelé dans un nouveau rapport au temps et à l'espace, comme « suspendus ».

De son côté, un autre participant expérimentait cette continuité qui paraît sans fin, en étirements où le corps vibre légèrement, se détendant au fur et à mesure. La dualité : étirement - resserrement n'a plus lieu d'être, les deux sont simultanés, permettant de vivre l'unité des contraires. Cela rappelle certains phénomènes musicaux, où le son semble monter indéfiniement, ou descendre, sans avoir besoin d'alternance apparente.

Une demi-heure après, alors que nous étions ensemble à parler de tout cela, la sensation perdurait en nous, de bascule et d'étirement, mais surtout il me semble celle d'unité.

Lorsque la sensation chemine vers d'autres sensations, cela peut être tout aussi passionnant.

L'une d'entre nous, par exemple, a vu sa vie défiler devant ses yeux. Elle s'est rendue compte qu'elle était partie d'une sensation souhaitée de tout temps, « le centre ». Mais, l'ennui s'est installé plusieurs fois, l'incitant à aller toujours plus près de sa sensation authentique du moment pour enfin « se trouver ». Une belle réconcillaition s'en est suivie.

L'exercice technique choisi pour éveiller des sensations en nous a été celui de l'équilibre des pressions ou éloignements. Deux par deux, nous avons improvisé en négociant ce que chacun donnait de poids ou de contre-poids à l'autre, pour arriver à garder ensemble un équilibre en posture verticale.

Le thème du forum a été celui de la bascule. Nous avons fait l'erreur, je le comprends aujourd'hui, de ne pas expérimenter tous la bascule, individuellement et sur le lieu, pour dégager plus facilement une problématique. Aussi le thème a glissé plusieurs fois, de la bascule au déséquilibre, du déséquilibre à l'interférence pour le créer, pour finir en « gros tas au sol » ..., l'attraction terrestre se révélant toujours la plus forte ! La problématique ne s'en est pas sortie indemne !

Malgré cela, de beaux moments de bravoure, de roulades en cascades, quelques coups de pieds malvenus quand-même car l'un a fait mal, et beaucoup de bonne humeur.

Andréine Bel
d'après les retours de : Andréine B, Guillaume T, Leonardo C, Paule-France B, Véronique B.


Modif. August 16, 2011, at 11:06 AM
Bookmark and Share

Groupes de pages

Dans ce groupe

Toutes les pages...\\Voir les modifications

Configuration

Logiciel PmWiki

éditer ce menu\\

Blix theme adapted by David Gilbert, powered by PmWiki