Danse forumTerminologie"Eveil des sensations"

"Eveil des sensations"

Message de Nadine puis Andréine :

Bonjour,

A y réfléchir, je suis en accord avec le parallèle que fait Andréine entre « l'éveil des muscles » et le fait de se relier à ses sensations.
Mais il me semble que ce n'est pas une bonne idée de l'appeler « l'éveil des sensations» ; en tous cas je m'interroge.

Souvent on me renvoie l'idée que la danse forum est une forme de développement personnel. Nous n'en avons pas fini avec cela. Je pense qu'il nous faut avoir en tête cet amalgame courant (ainsi que celui avec la danse thérapie) dans le choix de notre vocabulaire.

Nous avions déjà parlé de l'ambiguïté du mot « sensation », dans un échange en mars 2007. Nous avons quelque chose à défendre dans le fait d'utiliser ce mot, et de n'avoir de cesse de le ramener sur le plancher des vaches, car cela nous est nécessaire, à nous, à la danse forum, et à notre recherche en danse.

Malheureusement, le mot « éveil » est lui aussi ambigu. Il évoque une carte postale de lever de soleil envoyé du Nouvel Age...
Dans « éveil des muscles », le mot muscles évoque le physique ; associé au mot éveil, ce dernier en devient plus modeste.
Dans « éveil des sensations » au contraire, les mots éveil et sensations se gonflent l'un l'autre ; à nous après de faire tout le boulot de dégonflage...

Je pense qu'on ne peut pas s'approprier une pratique sans son vocabulaire. Or, je crains que « éveil des sensations » ne soit jamais approprié par toute une catégorie de personne qui se tiennent volontairement éloignés de la sphère du développement personnel.

Ce voisinage est parfois incontournable, et c'est alors un acte politique : nous revendiquons d'utiliser le mot sensation pour dire ce que nous voulons, et que nous pensons juste. Nous prenons le « risque de faire ricaner* ».( Isabelle Stengers à propos de Starwahk, citée par Mona Cholet dans son article « Quitter le terre ferme des certitudes » http://www.peripheries.net/article215.html)

Est-il nécessaire de nommer ce moment de la pratique qu'est le fait de se relier à nos sensations ?
Si oui, est-ce vraiment comme cela que nous voulons le nommer ?
Est-ce que nous avons quelque chose à défendre, de l'ordre de la réappropriation, dans le fait d'utiliser ces mots-là précisément ?

Voilà les questions que je me pose. Je pense qu'on doit se les poser pour élaborer notre vocabulaire en toute conscience et connaissance de causes et conséquences !

Bien à vous tous et toutes,

Nadine Gardères


Bonjour à tous,

Je suis allée sur google pour voir dans quels contextes l'expression « éveil des sensations » est utilisée aujourd'hui. Il y a une multitude de contextes, entre autres : l'éducation des bébés et des enfants, rééducation des handicapés, sophrologie, sexologie, philosophie (Tamàs Ullman).Pour les fleuristes, les instituts de beauté et de relaxation/bien-être, c'est plutôt « d'éveil des sens » qu'il est question.

De tout cela, on peut déduire, il me semble, que l'expression n'est pas monopolisée par le développement personnel ou le New Age, et qu'elle se rapproche plus d'un terme générique.
Néanmoins, l'amalgame reste toujours possible, à nous de voir si nous avons les moyens d'y faire face ou non.

L'avantage que je vois à « l'éveil des sensations », par rapport à « l'échauffement sensible », qui me semble bien convenir par ailleurs, c'est que « l'éveil des sensations » fait pendant ou écho à « l'éveil musculaire », dans la pratique qui est la notre.

Les deux éveils sont très proches dans leurs données (accueil inconditionnel, spontanéité du mouvement etc.), tout en étant opposés dans leur dynamique (du global vers le particulier, ou du particulier vers le global), et l'un aide à comprendre l'autre, dans leur complémentarité.

Au plaisir de vous lire sur ce sujet ardu,

Andréine Bel


Modif. March 02, 2011, at 12:33 PM
Bookmark and Share

Groupes de pages

Dans ce groupe

Toutes les pages...\\Voir les modifications

Configuration

Logiciel PmWiki

éditer ce menu\\

Blix theme adapted by David Gilbert, powered by PmWiki