Danse forumCheminement de la danse forumAvant-première de danse forum - 5/06

Avant-première de danse forum - mai 2006

C'est au moment d'écrire sur notre première représentation publique de danse forum du 13 mai 2006 que les souvenirs sont remontés. L'avant-première avait en fait eu lieu le 9 juillet 2005, le temps d'une soirée organisée par le Plus Beau Théâtre du Monde. Nous venions de finir le stage théâtre forum avec Sanjoy Ganguli et allions commencer celui d'Augusto Boal.

La proposition m'avait été faite, par l'organisatrice du festival, de faire une représentation. Mais à l'atelier de Lambesc, après un an de pratique, nous n'étions pas prêts à montrer notre travail, qui mûrissait doucement depuis un an, sans avoir encore pris une forme de danse forum.

Ce samedi 9 juillet 2005 avait donc lieu la soirée où les artistes de la région étaient invités à partager leur travail. Je pensais juste lire ce que j'avais écrit du concept de danse forum, fruit de ma vision de notre travail en atelier, et ensuite danser une improvisation courte, puisque c'est notre outil de base à Lambesc.

Le spectacle avait commencé avec des acteurs, le premier récitant un long monologue, puis un texte magnifique, dit avec une telle authenticité qu'il semblait écrit ou improvisé par l'actrice (qui avait participé au stage de Sanjoy). Etait-ce son jeu parfait, ce texte admirable? Je me suis mise à regarder la salle.

Dans le public, la « fine fleur » des jokers du théâtre forum en France et Espagne. Des personnes avec lesquelles je venais de passer cinq jours, de cours, d'échanges, de réflexion. J'avais confiance en leur capacité d'accueil, d'improvisation et d'adaptation. Cinq jours où nous avons parlé et expérimenté ce qui permet au public, comme aux acteurs, d'être partie prenante du processus de création.

Je me suis « vue » en train de leur « faire » mon impro, rendant le public passif, comme à chacun de mes spectacles auparavant. Avec les remerciements après, les uns forcés, les autres spontanés, puis chacun retournant dans ses chaumières comme à l'habitude. Un monde s'est effondré, ou plutôt ce qu'il en restait, car pendant sept ans j'avais arrêté toute activité de danse. Il n'y avait qu'un an que l'atelier de Lambesc existait, sur de nouvelles bases élaborées coopérativement.

J'ai regardé ce qui me tenait vraiment à cœur en cet instant : tester le concept de danse forum, voir s'il tenait debout. Je n'avais pas meilleur public pour cela. A trois minutes de monter sur scène, ma décision était prise. Je n'allais pas parler de la danse forum, j'allais la faire avec le public.

Je demandais qui voulait jokériser la séance. J'étais consciente que je mettais dans l'embarras plus d'un, et que l'exercice était périlleux de jokériser selon un concept que l'on ne connaît pas, qui de plus reste à élaborer. Trois jokers se sont proposés, pris entre l'enthousiasme de la nouveauté et la désagréable sensation d'être mis au bord du précipice, sans vraiment l'avoir choisi. Un s'est mis à la console, un autre s'est ré-assis peu après, le troisième s'est mis au travail. Beaucoup de choses se jouaient pour nous: notre représentativité, notre crédibilité, le désir d'aider et d'être aidé, l'enthousiasme qui gagnait, l'exigence propre à chacun, le risque de prendre en otage, celui d'être pris en otage, et en filigrane, le sentiment de faire quelque chose qui pouvait s'inscrire durablement.

Je proposais d'improviser tous ensemble, puisque pour l'instant rien n'avait été défini en danse forum. Nous pouvions démarrer au plus simple: j'avais choisi une musique, et je demandais au public de choisir un mot. C'est « Amour » qui est venu. Sur l'Ave Maria de Gounod, on ne pouvait rêver mieux! J'ai improvisé en me basant sur mes sensations.

Le joker demande: "Où est l'oppression? Comment jokériser s'il n'y a pas d'oppression?" Je réponds que je ne sais pas pour l'instant, que les spécificités du forum de la danse par rapport au théâtre sont à découvrir.

Dans le public, personne ne souhaite me remplacer, mais quelqu'un veut bien danser avec moi. Je recommence mon impro, avec cette nouvelle donne d'une improvisation sur la mienne. Nous touchons du doigt l'influence, comment les couleurs se marient et s'opposent, faisant ressortir chaque caractère. Nous faisons brièvement le point. Quelqu'un a une autre proposition, puis quelqu'un d'autre puis un dernier. Les teintes sont multiples, des instants de bonheur, le public est écroulé de rire ou attentif à l'extrême. De toute ma vie de danse sur scène, c'est la première fois que je sentais cette qualité du public "actif". Rien à voir avec ce que j'avais connu jusqu'à présent. Ici, chacun se sentait concerné par ce qui se passait et en était l'acteur, dans la forme comme dans le fond.

Nous avons arrêté l'exercice sur des questions, et c'est bien ce que je souhaitais au fond: pas de réponses, mais ouvrir des questions.

Les deux seules qui ont été formulées par le joker sont essentielles. Puis toutes celles qui en découlent: « Qu'est-ce que l'oppression ? Où se situe-t-elle ? Qu'est-ce que l'art ? Qu'est-ce que la danse ? L'improvisation ? D'où partir ? Pour aller où ? Faut-il un but prédéterminé ? La danse forum est-elle vouée à n'être qu'une danse « complétée » par les interventions du public, ce qui la rendrait inapte au forum ?...

De l'attention qui lui a été donnée, l'œuf a mûri depuis, lentement, doucement, et hier, pour la première fois, il a sorti la tête de sa coquille.

C'est encore le théâtre forum qui lui en a donné l'occasion, lors de la rencontre interforum de la région. Disons que nous nous sommes sentis assez en sécurité pour oser montrer et partager notre travail.

Andréine Bel


Modif. August 17, 2011, at 12:34 AM
Bookmark and Share

Groupes de pages

Dans ce groupe

Toutes les pages...\\Voir les modifications

Configuration

Logiciel PmWiki

éditer ce menu\\

Blix theme adapted by David Gilbert, powered by PmWiki