Danse forum

Présentation et charte de la danse forum en 2013

  • Une nouvelle élaboration de cette charte est en cours, pour la rendre perenne, elle sera mise en ligne cet été 2016.**
       **Introduction**

Après huit ans « d’élaboration de l’outil », la danse forum en 2013 entre dans une nouvelle phase de son histoire. Elle sort du « laboratoire expérimental et informel » où elle est née pour pouvoir se frotter au monde et devenir utile à tous.

Des groupes se sont déjà formés, ils se sont ou vont se disperser géographiquement puis essaimer, et chacun va « teinter » la danse forum de son originalité.

Le besoin se fait sentir pour nous de définir cette pratique et ce qui la distingue des autres approches de danse ou réflexion collégiale : une sorte de base et et de fond commun aux différents groupes.

Naturellement, cette base va évoluer avec le temps et s’expatrier. Pour bénéficier de cette évolution, nous devons mettre en place la structure « minimale et suffisante », et nous entendre sur l’éthique de fonctionnement que nous souhaitons adopter. Des groupes artistiques, politiques etc. n’ayant jamais pratiqué de danse forum auront de cette façon une base avec laquelle commencer à s’entraîner.

Cette charte est évolutive, en fonction des éléments qui vont se développer. Elle donnera ainsi chaque année l'occasion de situer la danse forum, au fur et à mesure de son évolution.

NB :
- Les mots en italique font partie du glossaire du Tilt : http://wiki.leti.lt/DanseForum/Glossaire
- Certains de ces termes sont développés dans les notes en bas de page.

      **PRESENTATION**

La danse forum a pris naissance en 2005 avec un groupe d’//auto-apprentissage coopératif// [note 1] de recherche et d'expérimentation qui s’est réuni à Lambesc, puis à Marseille, Forcalquier et Aix-en-Provence. Depuis le 15 décembre 2009, les membres sont rassemblés, de façon informelle à ce jour, en association loi de 1901 : The Tilt.

L’outil danse forum s’est élaboré avec le médium de la danse pour réfléchir ensemble à partir des problématiques sociales, culturelles, politiques, philosophiques..., selon les centres d’intérêt choisis.

Nous rassemblons nos écrits sur le site http://leti.lt – avec possibilité de liens vers d’autres sites amis – pour garder une trace à la fois de ces réflexions et de l’évolution de cette pratique, dans le but de les partager avec les lecteurs, qu’ils aient fait ou non de la danse forum. Ceux-ci sont invités à coopérer au(x) site(s), décrire leur approche, venir ou faire venir etc.

  • Nos objectifs**

- questionner les problématiques (sociales, culturelles...) en leur rendant leur //complexité//, pour apprendre d’elles,

- développer l’//auto-apprentissage réflexif// grâce à l’//éducation du regard// : un regard //critique// qui permette de discerner sans juger, et de situer plutôt qu'évaluer,

- se ré-approprier la danse selon nos propres exigences : voir et défaire les inhibitions lorsqu’elles sont nocives, les jeux de pouvoir, la tyrannie du beau; questionner le jugement et se « déformater »,

- interagir avec d’autres arts pour une mise en regard et un ensemencement réciproques.

  • Les spécificités de la danse forum**

1) Ce qui lui est nécessaire et suffisant

Il lui faut : A) des participants, qui B) par le medium de la danse, C) mettent en //forum// D) un //thème// choisi.

A) Les participants et leur rôle

- Le rôle est interchangeable entre acteurs (au sens d’agir) et spectateurs tout au long de la danse forum, selon //la nécessité// et la pertinence pressenties par chacun.

- Le //meneur//, aussi appelé //tilteur// – celui qui (fait) tilt(e) – peut transcrire à sa façon les retours verbaux qui ponctuent la mise en forum. Il peut déléguer ce rôle à un autre participant, ou faire un enregistrement sonore pour pouvoir écrire ensuite un compte rendu détaillé. Il veille aux échanges entre les espaces et les temps investis, et à leur qualité. Il est garant du bon déroulement de la danse forum, dans le respect de l’autre et l’attention à tous.

Ce rôle est généralement assuré par quelqu'un expérimenté en danse et/ou chorégraphie, mais il peut être tenu par les membres de la troupe qui souhaitent se former.

B) Le medium de la danse

- Narrative ou abstraite, la danse s’appuie sur les notions d’espace, de temps et d’intensité qui constituent tout mouvement. - Elle peut utiliser l’expressivité ou se situer dans la « pré-expressivité » (terme emprunté à Eugenio Barba). - Plus qu’un langage, la danse est la « poésie du non-dit »... - Toutes les formes de danse sont accueillies ; nous cherchons à les situer en discernant leurs spécificités et non à les uniformiser.

C) La mise en //forum// [2]

Elle se fait à partir d’échanges :

     a) entre les espaces

- l’//espace scénique//, où se déroule la danse, - la //bordure scénique// (lorsqu’elle est mise en place) : elle longe sur trois côtés l’espace scénique, à moins que celui-ci soit circulaire. Sorte de membrane assurant les échanges entre l’intérieur et l’extérieur de la scène, la bordure est le lieu où peuvent intervenir les autres arts, en dialogue avec la danse, - le //fond de scène// (lorsqu’il peut y en avoir) donne sur un mur, un décor ou un espace vide, il est investi ou non par les //danseurs//, - l’//extra-scène// ou lieu du regard est hors scène, là où peuvent s’asseoir et se déplacer les spectateurs.

      b) entre les temps

- le //temps de danse//, et des autres formes artistiques lorsqu’elles interagissent, - le //temps de parole// : il concerne les //retours verbaux// pendant l’//échauffement//, la //mise en forum// et le //bilan// de clôture.

Ces deux temps alternent et se tissent, leur accord et qualité dépendent de tous les ressentis qui se juxtaposent : temps objectif imparti, tempo de chaque phase dansée, actée ou parlée, rythme et durée des passages musicaux, temps subjectif nécessaire à soi et à l’autre etc.

      c) selon le mode de la //problématisation// [3]

En problématisant un thème, nous faisons émerger des questionnements qui démultiplient les angles de vue et permettent d’aborder chaque question dans sa //complexité// [4]. Le //thème// en est fertilisé et nous pouvons apprendre de lui, « sortant » de nos réflexes de pensée et d’opinion.

D) Le choix du //thème//

Il peut être :

- //réflexif//, il est choisi selon le centre d’intérêt des participants, en amont ou en début de danse forum,
- et/ou //sensitif//, il émerge de l’échauffement, lors des retours verbaux.

Chaque //thème// est laissé libre de se manifester ou se cacher, de resurgir et nous surprendre. Indispensable, il n’est pourtant mis en avant que pendant le forum, comme un révélateur de la danse.

2) Les //sensations// [5]

La danse forum se donne comme base les « sensations de l’instant » physiques et internes, en les discernant des sensations qui viennent de l’extérieur et des émotions qui peuvent leur être liées. Ces dernières portent parfois le même nom : une tension, une contraction, le chaud, le foid etc. peuvent désigner un état du corps ou un ressenti émotionnel. Les sensations physiques approchées avec le moins possible d’interprétation nous parlent de notre réalité, plutôt que d’un découragement ou d’un idéal projetés. Leur accueil redonne place à l’involontaire, au fortuit et au //spontané// [6].

Dès que l’attention se porte sur les //sensations// plutôt que sur l’esthétisme ou la virtuosité, la non-compétition devient possible. Le //danseur// « se présente » en dialogue avec ses //sensations//, il est à la rencontre de lui-même et des autres, de son art et des autres arts, dans l’échange immédiat des expertises, des savoirs et des questions qui se posent à lui.

3) « L//’infra-technique// »

Dans cette approche de la danse, l’expertise est rendue à l’humain et non à l’interprète qui a la technique la plus aboutie.

L//’infra-technique// (néologisme issus de la danse recherche) est sous-jacente à une technique. Elle « donne à voir » ce qui normalement ne se voit pas (à la façon des infrarouges) : l’expertise du mouvement et de l’art, apportée par le cours de la vie et inscrite dans des pratiques. Impossible à imiter, elle est adaptée à l'instant, de façon immanente et jamais renouvelée. De infra : au dessous, plus bas.

4) L’improvisation

En danse forum, l’improvisation puise sa créativité dans le vécu quotidien, les connaissances acquises, les sensations de l’instant, l’involontaire et le fortuit.

5) La rencontre avec les autres arts

La danse forum rencontre des poètes, musiciens, comédiens, écrivains, peintres, calligraphes, vidéastes etc. qui souhaitent interagir avec le geste et le verbe, la danse et la poésie. Cette interaction permet d’étendre la mise en forum à d’autres formes artistiques.

  • Les pratiques optionnelles**

- « //L’éveil des sensations// » [7] et/ou « //l’éveil des muscles// » » [8] sont des outils complémentaires et utiles à l’échauffement et à la créativité.

- Si deux //thèmes// sont choisis : un //réflexif// et un //sensitif//, leur « mise en regard » permet de //faire forum// par rapport à leur articulation ou à leur frottement, sans que la danse n'ait à les illustrer.

- La //bordure scénique// permet l'intervention des autres arts qui aident à la mise en forum de la danse. Elle facilite l’accès à la scène pour les personnes qui ne souhaitent ou ne peuvent pas danser.

- La référence aux notions existantes et/ou à développer : « //l'instant décisif// » [9], « //le Corps sans organes// » [10], la « //danse de l'immanence// » [11], « //l’imagination créatrice// » [12], « //la nécessité// » [13], « la //micropolitique des groupes// » [14]..., tout cela nourrit de concert le fond comme la forme de la danse forum et évolue en fonction des apports de chacun dans chaque atelier ou représentation.

- Lorsqu’il est décidé d’un commun accord de filmer, le ou la vidéaste peuvent être professionnels, ou bien c’est l’un des participants qui endosse ce rôle : en donnant à voir, il forme son propre regard. Lors du bilan de clôture, la vidéo est projetée sur écran et sert de support à la réflexion.

- Nous avons encore peu développé la mise en scène chorégraphique et encore moins la chorégraphie comme élément de départ de la mise en forum dansée et improvisée, mais ce sont des pistes possibles.

  • Déroulement typique d’une danse forum aujourd’hui**

A - La mise en route :

- accueil et présentation de la danse forum aux nouveaux ou au public,
- adoption d’un //thème réflexif//, choisi en amont ou sur le champ.

B - L’//échauffement//, avec cinq spécificités :

1 - En atelier « régulier » comme en atelier de « préparation à une danse forum publique », l’accent est mis sur l’émergence des //sensations// avec un échauffement qui donne voie (et voix) à l’involontaire et l’inconscient, où la stratégie du corps est perçue et accompagnée dans ses besoins. Le //danseur// se place au départ dans un espace qu’il choisit dans la salle, dans la position qui lui paraît la plus neutre pour lui. Cette pratique se fait en silence, chacun étant dans « son » espace.

D’un commun accord dans le groupe, ou sous l’impulsion du //meneur/tilteur//, le choix se porte sur l’un ou l’autre des éveils, ou sur l’un à la suite de l’autre dans un même //échauffement//.

La dynamique des deux éveils est opposée. L’//éveil des muscles// va du particulier — la sensation du muscle, de la chaîne musculaire — vers celle globale du corps. L’//éveil des sensations// va du global — la sensation du corps ou d'une de ses parties — vers le particulier (le jeu des muscles). Ceci avec des particularités :

- L’//éveil des sensations// : le //danseur// contacte celle de ses sensations physiques qui est la plus prégnante et l’accueille inconditionnellement, pour la laisser le mouvoir spontanément et l’émouvoir au sens littéral du terme.

Parmi toutes celles qui vont se manifester, une va attirer plus son attention. Lorsque le //danseur// arrive à définir « cette » //sensation// par un mot, il le prononce à voix haute, s’il le souhaite et si le //meneur/tilteur// a choisi de donner cette consigne au départ.

Le //danseur// pourra spécifier, lors des retours verbaux, quel type de mouvement ces //sensations// ont induit dans son corps. Par exemple, les pulsations fébriles perçues au niveau du plexus solaire peuvent amener le //danseur// à se mettre en équilibre instable sur son sacrum, de façon à contracter « réactivement » son ventre. Lorsque les besoins de cohésion et recentrage sont comblés, le plexus se détend, sans l’aide de la volonté.

- L’//éveil des muscles// : le //danseur// se rend attentif à la sensation de ses muscles et chaînes musculaires, qui indiquent peu à peu au corps entier leur besoin en mouvement et comment y répondre spontanément. L’organisme s’échauffe et se dynamise par ce processus.

2 - Deux ou trois// retours verbaux// ponctuent l’échauffement dans son ensemble, permettant au //meneur/ tilteur// de faire préciser les mots employés pour nommer les //sensations//, et comment être à leur écoute, c’est à dire de se mettre à leur disposition dans ce qu’elles signalent de besoin du corps (et non de ce que l’on présuppose être bon pour soi ou pour son corps).

3 - L’émergence du //thème sensitif// se fait en fin d’échauffement, généralement lors du dernier //retour verbal// de la première partie. Parmi tous les //thèmes// proposés, le choix se porte sur celui qui semble le plus neutre et le plus large, de manière à ce que chacun puisse se l’approprier.

4 - Lors d’une représentation publique de danse forum, l’//échauffement// est souvent court, il s’adapte au public et aux personnes qui souhaitent y participer, à l’énergie ambiante et aux contraintes de temps.

5 - Courte ou longue, la première partie prend fin sur une improvisation dansée, en silence ou en musique, où tout l’espace de la pièce est investi selon le désir de chacun. Cette improvisation sert de trait d’union entre la « bulle » où était le //danseur// pendant l’//échauffement//, et l’espace/temps de la danse qui va suivre.

C - La pause, autour d’une collation si possible.

D - Le //forum//

- Création par les //danseurs// d’un //espace scénique//, avec possibilité de matérialiser comme ils le souhaitent une //bordure scénique//, d’un mètre de large environ : lignes de scotch, tapis de sol alignés etc.

- Règles et consignes sont énoncées, le(s) //thème//(s) rappelé(s).

- Improvisation par les //danseurs//, à partir du thème choisi et de leurs //sensations// de l’instant. Les //danseurs// peuvent se placer au départ sur l’//espace scénique// ou entrer quand ils en sentent la pertinence. Les thèmes travaillent en sourdine et affleurent par résurgence aux moments opportuns.

- La musique, lorsqu’elle est décidée nécessaire, peut être choisie par le //meneur/tilteur//, ou un participant qui en prend l’initiative. Elle ne signifie pas le début ni la fin de la danse, elle est plutôt considérée comme un partenaire par le //danseur//. La personne qui démarre la musique est en général celle qui l’arrête.

- Chaque spectateur peut s’ajouter ou remplacer un //danseur//, selon son souhait de conserver ou modifier la structure spatiale sur scène.

- L’intervention d’un autre art, à travers des formes plus ou moins brèves de poésie, musique vivante, dessin, calligraphie, etc. se fait en résonance à la danse et au(x) thème(s). De sa place de spectateur ou de //danseur//, l’artiste peut venir sur la //bordure scénique//. S’il souhaite suspendre la danse, il signale le début et la fin de son intervention par un claquement de mains, si nécessaire et utile. Il peut aussi laisser continuer la danse mais faire baisser ou taire la musique, en le signalant à la personne à même de le faire.

- //Retour verbal// : chaque fois qu’il en sent la pertinence, le //meneur/tilteur// invite les participants à dire ce qu’ils ont vu et vécu, et à donner leurs suggestions. Il les aide à formuler la //problématisation// en ouvrant les questions qui se posent à eux, par rapport au(x) //thème//(s). Il détermine avec eux en quoi la problématique a évolué, ce que cette expérience leur a apporté.

- Les variantes improvisées sont aussi nombreuses que souhaitées autour de la //problématisation// qui chemine peu à peu.

- Les participants peuvent à tout moment intervenir en demandant au //meneur/tilteur// un //pas de côté// [15] : on s’arrête et réfléchit ensemble sur ce qui est en train de se passer, pour réajuster tel ou tel aspect si nécessaire.

E - //Bilan// et évaluation discernante

C’est le temps pour chacun de s’exprimer sur la forme comme sur le fond de la danse forum qui vient d’avoir lieu, avec pour support le visionnage de la vidéo témoin lorsqu’elle a été autorisée par les participants. Le //bilan// est retranscrit ensuite à la fin du compte rendu, par un ou plusieurs des participants.

  • Considérations générales :**

- Lors des ateliers « réguliers », nous procédons le plus souvent de manière informelle, en changeant de rôle à volonté (danser, regarder, tilter, passer les musiques, filmer...), de manière à pouvoir nous exercer.

- Une danse forum dure de 3 à 5 heures avec une pause à mi-parcours. Les tenues vestimentaires sont celles habituelles des //danseurs//, ou des habits de ville souples. Il n’y a pas de costumes ni accessoires a priori, pas de jeux de lumière, mais les options restent ouvertes. La scène doit idéalement pouvoir être investie par les mouvements au sol. Chaises et tapis accueillent les spectateurs.

       LA CHARTE
  • Ses objectifs**

- Préserver pour la danse forum et pour chacun une liberté maximale en terme de participation et d’engagement.

- Développer la danse forum sans l’enfermer (pas de label ni diplôme), en favorisant les échanges entre tous ceux qui s’y intéressent de près ou de loin.

- Veiller à ce qui la caractérise et la faire évoluer avec patience et discernement.

  • Les apports**

Chacun « apporte » à la danse forum, de façon coopérative, selon sa mesure et ses désirs.

Les pratiques optionnelles sont renforcées par les « savoirs » de tous.

Pour pouvoir évoluer et s’adapter au fur et à mesure, l’outil danse forum requiert la rédaction et le partage d'un retour pour chaque atelier ou représentation publique, directement sur le site du Tilt : http://leti.lt , ou sur un site en lien avec lui.

Ce retour peut se faire sous forme d’un compte-rendu, poème, réflexion, dessin, mot, vidéo etc., par plusieurs des participants ou par l’un(e) d’entre eux, d’une façon consensuelle.

Les autres groupes sont ainsi tenus informés des avancées, doutes et questionnements en cours, et nous nous réunissons au besoin autour de tel ou tel sujet, par skype si les distances sont trop grandes. Ceci afin de permettre le développement pratique et conceptuel de la danse forum.

  • Les moyens**

Nous faisons le choix d'une //économie de moyens// à plusieurs niveaux :

- par rapport à nos réflexions et conceptualisations : en ne prenant rien pour acquis et en cherchant toujours à questionner puis, s’il le faut, élaguer. Choisir des mots simples et pertinents s’impose pour parler de la danse forum.

- en termes de rapports financiers, promotion et diffusion, pour rendre la danse forum accessible à tous les lieux (pas de décors, lumière ambiante, espaces adaptables), à tous les publics et partout dans le monde.

Pendant ces sept années d’élaboration, nous avons opté pour la gratuité ou la participation libre des spectateurs, avec pour toute rémunération le remboursement de nos frais de fonctionnement et de déplacement lorsque nous étions invités.

Il est raisonnable que les « //danseurs forum// » puissent être rémunérés par les institutions, écoles, associations... qui les invitent à animer une danse forum, pourvu que soient garantis l’accès gratuit ou la participation libre du public.

  • La diffusion de la danse forum**

Elle peut se faire à travers des ateliers ou des représentations publiques, dans des salles de spectacle, associations, écoles, maisons de quartier etc., en France ou ailleurs.

Elle se fait par la publication régulièrement mise à jour du site http://leti.lt, qui regroupe informations, CR, articles, liens, archives etc.

  • Règles de bonne conduite**

- Veiller aux spécificités de la danse forum, qui forment à la fois sa structure et ce qui permet de la reconnaître. Elles ont été élaborées pas à pas et en concertation. Nous nous engageons à ne pas les modifier sans que personne en soit informé et sans en avoir débattu.

Nous nous sommes aperçus que ce qui ne passait pas le « filtre de la collégialité » gagnait toujours à être mis en attente, amélioré ou abandonné, avec un bénéfice certain pour « l’outil » qu’est la danse forum et la compréhension que nous avons de son évolution.

- Tant qu’un consensus n’a pu être trouvé sur un terme pour désigner tel ou tel aspect ou composant de la danse forum, garder (à l’écrit) les deux options principales, par exemple :// meneur/tilteur//, ou mettre celle qui est choisie entre guillemets : « meneur », « tilteur ». Chacun dans ses ateliers utilise l’un ou l’autre de ses mots, mais comme une option et non comme un mot adopté définitivement.

- Une consigne en danse forum est faite pour être détournée, dépassée et ainsi permettre à la créativité de chacun de s’exercer. La vigilance s’exerce alors sur la prise de conscience de ce détournement, pendant la danse forum et lors du bilan. On articule les tenants et les aboutissants de ce qui a été tenté, et on ne garde que ce qui semble adéquat et capable de perdurer.

- Faire état des avancées et concepts, avec les problèmes qu’ils posent et les solutions envisagées, en les partageant par des articles ou par le CR d’un atelier ou d’une représentation.

- Assurer la transmission : les « //danseurs forum// » se forment auprès des anciens, si possible en participant à des danses forum puis en animant eux-mêmes des ateliers sous le « regard » de celui ou celle qui transmet, avant de pouvoir un jour « se lancer seuls ». Ce moment est laissé à l’appréciation des intéressés et des participants.

- Le respect du droit à l’image : les enregistrements audio et vidéo constituent un outil important, de réflexion critique et d’archivage pour tous les participants. Ces documents restent « en interne », ils sont gardés par le responsable de chaque atelier, et sont accessibles aux participants du groupe. Ils ne sont pas divulgués sauf permission écrite des personnes reconnaissables à l’image et au son. Ils ne peuvent en aucun cas faire l’objet d’une commercialisation.

Des efforts restent à faire pour l’archivage (mieux s’organiser, répartir les tâches et le temps nécessaire...)

- L’honnêteté intellectuelle demande de citer toute référence avec le nom de son auteur.

- Les groupes doivent suivre le bon usage du vivre ensemble et le responsable du groupe doit veiller à la sécurité des lieux et des personnes (assurances).

- La danse forum ne peut être le lieu d’une pratique du psychodrame ou de danse thérapie, qui demandent formation et encadrement thérapeutiques.

- Cette charte est révisable ou reconduite telle qu’elle chaque fin d’année sur le site http://leti.lt

- Chaque « //danseur forum// » est invité(e) à la signer au moins moralement, en le faisant savoir sur http://leti.lt ou sur un site en lien.

  • Notes**

[1] //Auto-apprentissage coopératif// :

L’//auto-apprentissage// est un processus inhérent à la danse forum, basé sur la découverte, le partage avec d'autres personnes et le développement de nos capacités intrinsèques.

//Coopératif// : terme emprunté à Guy Poitevin, qui l'utilisait pour distinguer des formes de recherche et d'action sociale différentes de celles qu'on qualifie de « participatives ». Voir à ce sujet : http://ccrss.ws/vcda-fr/docs/ParticipationCooperation.pdf

[2] //Forum// : lieu de rencontre et de discours. D’abord emprunté par le théâtre forum, nous avons aussi adopté ce terme pour signifier le fait de « réfléchir ensemble » (et pas à la place des autres), sur une problématique qui intéresse les personnes réunies pour une danse forum. Par extension : mise en forum, faire forum.

[3] //Problématisation// : démultiplication des points de vue et mise en problèmatique d'un thème lors d'une scène de danse, par les questions que celle-ci fait naître et en lui rendant sa //complexité//. Terme développé par Paolo Freire, Foucault, Deleuze et Guattari, et aujourd'hui utilisé couramment.

[4] //La complexité// : « La pensée simple résout les problèmes simples sans problèmes de pensée. La pensée complexe ne résout pas d'elle-même les problèmes, mais elle constitue une aide à la stratégie qui peut les résoudre ». Morin, Edgar (1990). Introduction à la pensée complexe. Paris : ESF éditeur

[5] //Sensations// : Référence à Épicure — Lettres, maximes, sentences : traduction, introduction et commentaires par Jean-François Balaudé, Livre de poche Classiques de la philosophie, 1994.

Dans le langage courant, les sensations internes viennent de l’intérieur du corps (chaleur intense, tension, picotements etc.), les sensations externes viennent de l’extérieur (chaleur due à un rayon de soleil ou à un chauffage trop fort, contraction suite à un bruit, piqûre d’insect etc.).

[6] //Spontané// : mouvement qui peut se situer à l'interface entre volontaire et involontaire, conscient et inconscient, désir et besoin, en adéquation avec soi, son environnement et autrui.

[7] //Éveil des sensations// : échauffement conçu par la danse forum, qui permet au //danseur// de « se retrouver » et le prépare à danser en contact avec ses //sensations//.

[8] //Éveil des muscles// : id, le //danseur// se rendant capable de laisser son corps choisir les mouvements qui lui sont nécessaires et bénéfiques.

Les deux éveils permettent au //danseur// de laisser venir la spontanéité dans ses mouvements et d’être dynamisé par elle.

Des articles vont paraître sur ces pratiques d’échauffement et les approches du mouvement qu’elles impliquent. Le but est de les détailler et de les rendre accessibles aux personnes qui sont géographiquement trop isolées pour les apprendre directement d’un « //danseur forum// ». Ces écrits seront annoncés sur le wiki du Tilt. "Le Corps accordé" d'Andréine Bel retrace les plus beaux moments de cette aventure en reproduisant dans ses marges quelques comptes rendus et en développant en quoi consiste "l'éveil des muscles et des sensations". (Voir note 17)

[9] //L'instant décisif// : instant qui conditionne la pertinence et la nécessité d'un acte. Terme emprunté à Henri Quartier-Bresson, Robert Bresson et Georges Braque.

[10] //Corps sans organes// (Cso) : concept émis par Antonin Artaud dans « Pour en finir avec le jugement de Dieu ». Il désigne un rapport sensitif au corps, fait de flux d'intensités qui dépassent les limites et les représentations anatomiques. Repris ensuite par de nombreux philosophes (Deleuze et Guattari, Zourabichvili, Razac...), peint par Francis Bacon...

[11] //Immanence// : concept utilisé ici dans un sens épicurien et spinozien, désignant ce qui émerge comme étant la perfection à partir de laquelle on peut agir pour améliorer notre sort. //Danse et chorégraphie de l’immanence// sont des concepts qui viennent d’apparaître en danse forum et danse recherche et qu’il nous reste à développer.

[12] //Imagination créatrice// : elle requiert un espace artistique nécessaire au spectateur pour « recréer » l'œuvre qui s'adresse à lui. Concept élaboré aux environs du 10e siècle par les philosophes indiens Anandavardana et Abhinavagupta, et développé plus tard en Occident par l’anthropologie théâtrale (Barba et Taviani 1985).

[13] //La nécessité// : notion complexe développée dans « l’Éthique » de Spinoza, puis par Jacques Monod dans « Le hasard et la nécessité » etc.

[14] //Micropolitique des groupes// : politique régissant un petit groupe de personnes qui réfléchissent ensemble sur des questions élaborées en commun. Références :
- David Vercauteren, Thierry Müller et Olivier Crabbé, HB Éditions 2007
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Micropolitique

[15] //Un pas de côté// : outil élaboré en //micropolitique des groupes//, moment choisi pour suspendre le débat et prêter attention à la forme comme au fond de ce qui est en train de se passer.

[16] //Danseur// : est //danseur// celui qui entre et danse dans l'espace scénique, qu'il ait fait de la danse ou non avant d'y entrer. De la même façon, on dit d’un oiseau qu’il « danse dans le ciel », et non qu’il « fait de la danse »...

Il nous fallait un terme pour désigner un participant « régulier » à la danse forum. Nous avons abandonné en mai 2009 le terme de « forumdanseurs » pour prendre celui de //danseur//. Ceci par économie de moyens et pour redonner à ce nom une certaine ouverture.

En 2012, le besoin d’un terme spécifique s’est fait sentir pour désigner ceux des danseurs qui « présentent » la danse forum aux nouveaux venus ou lors des représentations publiques, et/ou qui forment des groupes de danse forum et endossent cette responsabilité.

En réponse à ce besoin, le terme « danseur forum » semble être passé dans l’usage, ceci pour plusieurs raisons sémantiques : - le côté « expression anglaise » de forumdanseur, qui d’ailleurs devrait s’écrire « forum dancer », est ainsi évité,
- ce terme pouvait faire référence à des « forum de danse » : événements rassemblant, montrant et concertant plusieurs formes de danse,
- le terme de remplacement que nous avions trouvé : « acteur » de danse forum, prête à confusion car son sens est double, agir ou jouer (en théâtre),
- danseur forum donne l’idée que « ce » danseur ne fait pas que de la danse, mais du forum,
- les danseurs forum font de la danse forum, il y a concordance,
- les autres participants de la danse forum : les plasticiens, comédiens, poètes, musiciens etc. sont de fait inclus...

[17] La version numérique de l'ouvrage "Le Corps accordé" est disponible :
- au format MOBI (Kindle) sur https://www.amazon.fr/dp/B00REN1MIA
- au format EPUB chez Barnes & Noble : http://tinyurl.com/oj67guw
- au format EPUB sur KOBO (FNAC) : http://tinyurl.com/k29ven3

Cette version intégrale contient de nombreux liens actifs vers les pages des références citées.
Un extrait de l’ouvrage peut être consulté chez Barnes & Noble (suivre "Read instantly…") ou téléchargé d'Amazon.fr.

Avant-propos : http://reboutage.org/2014/12/30/le-corps-accorde-pour-commencer/
Table des matières : http://reboutage.org/2014/12/25/le-corps-accorde-au-menu/

La version papier sortira prochainement.

Bonne lecture et bonne pratique à tous !


Modif. June 16, 2016, at 05:28 PM<br /> Bookmark and Share

Groupes de pages

Dans ce groupe

Toutes les pages...\\Voir les modifications

Configuration

Logiciel PmWiki

éditer ce menu\\

Blix theme adapted by David Gilbert, powered by PmWiki