Danse forumComptes Rendus des AteliersIlle et Vilaine

Agir dans l'impuissance // Ecrasement/soulèvement - 2/4/17

https://collectifsanstete.wordpress.com/agir-dans-02-04-17/

Présents : Christian, Sabrina, Antoine, Nico, Hervé, Léa.

Explications du dispositif pour Sabrina

  • Éveil** : mené par Léa

Hervé : mouvements de bras très larges, flexions/extensions, rebonds, marches.
Antoine : rotations, soulèvements, craquer, pression, immobilisation, marche, souffle, détente.
Léa : immobilisation, marche, mouvements de bras recherche de mouvements continus, fluides.
Nico : immobilisation au sol, détente, immobilisation subie, rebonds debout, 1 partie du corps immobilisée.
Christian : balancements, torsions, marches, sautillements, arrêts.
Sabrina : étirements, balancements, contraction/étirements, ressort/rebonds et arrêts.

30 minutes de **danse libre**

Repas

//Thème réflexif : Agir dans l’impuissance//

  • Éveil** : mené par Hervé

Hervé : rebonds, flexions, marches saccadées, rotations de bassin.
Nico : courbes du dos, courbes des bras, puissance musculaire dans les bras.
Léa : au sol, se traîner, mouvements larges en contact avec le sol, marches aveugles.
Sabrina : contact avec moi-même, flexions/extensions, mouvements amples et rotatifs, réveiller l’énergie, déplacements, écrasement/soulèvement.
Antoine : frottements, étirer/hyper extension, torsion des articulations, nausées, poids qui tombe.
Christian : rotations, baillements, marches, étirements.

//Thème sensitif : écrasement/soulèvement//

  • Temps de danse 1** : Léa tilte

Antoine : avec le thème, idée de prendre le centre, agir. Liberté quand on est seul en jeu. Impuissance liée à la présence de l’autre ? L'envie de stabiliser empêche l’autre de bouger. Comment mes actions sur les autres modifient-ils leurs mouvements ?

Christian : a joué musique avec des variations prégnantes. Quelque chose d’entêtant, gluant, obsédant. Puis bordure scénique parce que Hervé fait rire et puis poème. Musique caressante du sax qui donne envie de chanter. Changement d’atmosphère musicale. Spontanéité du geste d’Antoine avec Hervé. Image d’animalité qui apparaît. Est-ce que l’impuissance, l’agir n’interrogerait pas quelque part l’animalité ? Est-ce que l’impuissance ne soulève pas la part d’animalité de l’humain ?

Sabrina : besoin de me contraindre physiquement. Moment où je me suis sentie surprise : on a le droit d’intéragir avec les autres mais impuissance de le faire par pudeur. À la batterie coupée de la vision par les cymbales, impuissance/frustration. Envie d’aller vers les autres mais ne pas pouvoir y aller. Sax : moment où je me suis sentie en lien. Lâcher prise. Comment je choisis de vivre mon impuissance ? Lien entre soi et l’autre.

Nico : beaucoup dans l’écrasement et l’impuissance. Beaucoup dansé concentré sur les sons, recroquevillé comme quand on dort. Avant texte « catastrophe », impression d’être opprimé par les sons extérieurs : beaucoup d’imposition. Recroquevillé par défense. Prisonnier de mon état. Lever de main pour sortir de cet état. Pour aller contre. Est-ce que c’est un bon choix de se laisser écraser sans se laisser détruire ?

Hervé : tombé dans une espèce de folie, je suis rentré et vu le thème. Sensation d’être aspiré, pris. Dislocation par les mots des thèmes. Écartelé. Animal mais conscient. Jouissif. Impuissant mais je pouvais agir. Ressenti une liberté. Hervé il était plus là. Espèce de transe. Qu’est-ce qui m’est arrivé ? Est-ce que se laisser pénétrer par l’impuissance n’amène pas la liberté ?

Nico : état de conscience modifié.

  • Temps de danse 2** (Hervé tilte) Écriture libre
  • Temps de danse 3** (Sabrina tilte)

Nico : Beaucoup de réactions entre bordure et scène.

Léa : quand je sens l’impuissance, l’écrasement sur scène, je m’en extrais pour essayer de résoudre par le dessin. Dans quelle mesure la multiplication des médias ouvre le champ des possibles ?

Antoine : Est-ce qu’il y a quelque chose qui change quand un danseur commence à lire quelque chose sur scène, et quand il décide de rentrer sur scène ? Très intéressant d’être sur deux niveaux de jeu.

Léa : Aà la fin, je suis vraiment dans l’écrasement.

Christian : c’est la 1ère fois que je joue de la batterie puis dis un texte et danse. Très intéressant d’avoir cette continuité. Essayer de trouver le moment juste pour démarrer autre chose. Essayer d’affirmer sa cohérence par rapport à soi. Intéressant de jouer sur la notion de distance/rapprochement.


Modif. May 31, 2018, at 10:44 AM<br /> Bookmark and Share

Groupes de pages

Dans ce groupe

Toutes les pages...\\Voir les modifications

Configuration

Logiciel PmWiki

éditer ce menu\\

Blix theme adapted by David Gilbert, powered by PmWiki